Le Trône de Fer

Le Trône de Fer, la saga du moment à la télé est surtout une badass série de livres.

Le Trône de Fer, la saga du moment à la télé est surtout une badass série de livres.

Préambule

Le Trône de Fer, c’est la série télévisée avec Boromir, le gentil Boromir du film de Peter Jackson avec les elfes bonnasses et les nains grincheux qui tabassent des orcs. Sauf que là Boromir, il s’appelle Eddard Stark. La première fois que j’ai entendu « Stark » à propos de cette série j’ai pensé à Tony Stark, ou Iron Man. Puis on m’a expliqué que c’était très politique. J’ai pensé à une sorte de LCP. Puis on m’a dit qu’il y avait de la magie et des dragons. J’ai pensé à Skyrim. Puis on m’a dit qu’il y avait des complots et des trahisons partout. J’ai pensé à l’UMP. Puis on m’a tapé dessus à coups de dictionnaire pour me faire comprendre que c’était un livre. Alors j’ai pensé aux Piliers de la Terre. Je ne pensais pas avoir tapé si juste en fin de course. « Parce qu’en fait le Trône de fer c’est un peu comme les Piliers de la Terre… » me suis-je dit en regardant la série télévisée… Puis on m’a mis les bouquins entre les mains et j’ai pas su décrocher.

Présentation

L’histoire est affreusement compliquée et fourmille de détails infimes ayant parfois une importance cruciale bien des années après. Mais pour résumer la situation de départ : Eddard  (Ned) Stark, le gouverneur du Nord du Royaume des Sept Couronnes est en pleine force de l’âge. Des années auparavant, il participait avec son ami Robert Baratheon à déchoir Aerys le Fol Targaryen de son trône des Sept Couronnes qui échoyait à sa famille illustre de sang de dragons depuis des temps immémoriaux. Mais ni Ned ni Robert n’eurent le loisir de combattre le roi fou, qui fut tué par un membre de sa propre garde régine : Jaime Lannister. Jaime hérite alors du titre peu glorieux de Régicide mais reste à la protection du nouveau Roi : Robert Baratheon. Le Roi Robert est connu pour son goût des fêtes et des chasses durant son règne. Robert se pointe à Winterfell, le domaine d’Eddard Stark, pour proposer à Ned son ami de devenir la Main du Roi. Autrement dit son premier Ministre, chargé de parler et d’agir au nom du roi, ce  qui est bien utile pour le royaume lorsque le roi est parti chasser pour la semaine. Cependant quelque chose inquiète Ned Stark : l’ancienne Main du Roi, un certain John Arryn, est mort assez subitement, un peu trop. Malgré l’âge avancé du défunt, Ned se doute de quelque chose de pas net. La suite de l’histoire est plus incertaine qu’il n’y parait.
George R.R. Martin est à la base un scénariste américain de séries. Autant vous dire que les rebondissements, les chutes inattendues, il maîtrise. Coup de bol supplémentaire, la série télévisée suivant les livres profite de cette écriture quasi-parfaitement adaptée à la télévision. Idéal pour potasser l’histoire entre deux saisons télévisées.

Critique

Je n’étonnerai sans doute personne : je suis un amateur tardif du Trône de Fer (comme 75% des amateurs actuels, j’ai découvert la série à la télévision.) mais les premiers livres remontent aux années 90′. Il y en a actuellement 15. Oui ça fait un paquet à lire. Il faut pouvoir s’y accrocher. « Mais alors, me direz-vous, pourquoi qu’on devrait lire quinze bouquins alors que la série télévisée poutre grave et qu’elle suit en plus la trame scénaristique des livres ? »
« Pour le Pouvoir », vous répondrai-je. Au jeu des Trônes, il y a ceux qui ont un atout essentiel, une avance considérable, ceux qui ont une couronne quoi… Et il y a ceux qui se sont à peine découvert une envie de gagner le Trône de la Puputerie mais qui n’ont rien compris à l’intérêt de la chose.
Clairement : si vous voulez dès maintenant lire le Trône de Fer, c’est parce qu’on vous en aura parlé (surtout de la série de films, m’est avis) et que vous ne supportez plus dans votre petit corps frêle d’être mis de côté lors de toutes ces soirées où fusent les « Valar Morghulis« , « Jacq’n Hagar » et autres « Rains of Castamere ». Alors vengez-vous de toute cette frustration subie par des petits merdeux qui en plus tipiakent sans vergogne la magnifique série télévisée et tuent l’industrie du cinéma sans bouger de chez eux. Vengeance !
Spoilez-leur donc l’intégralité de la série ! La connaissance est le pouvoir suprême. La vengeance suprême envers tous ces jeunes geeks fanatiques du Trône de Fer, c’est de leur dévoiler qui mourra, quand, par qui, pourquoi, de leur dire qui gouvernera, qui sera évincé, qui ira faire la guerre… Car oui, cette série de livres regorge bel et bien de trahisons, de complots, de morts suspectes, de morts violentes, de morts inattendues, de retournements politiques essentiels. Et qui sait, une fois arrivé au dernier livre sorti, vous pourrez tenter de deviner ce qu’il adviendra dans les tomes suivants et soûler tout le monde dans les mêmes soirées avec vos théories spoilatrices sur la lointaine fin du Trône de Fer.
Attention toutefois, pour arriver à spoiler tout le monde, vous n’avez pas de temps à perdre : à raison de 3h par jour dès demain, vous avez une chance d’arriver au quinzième livre avant qu’il soit abordé en série télévisée… Mine de rien certains événements du huitième livre ont déjà paru dans la saison trois.
Mais baste !  Cette série de livres est de toute façon un régal et pas juste un nouveau monument de la culture populaire : George R.R. Martin n’est évidemment pas un philologue comme Tolkien et son style littéraire n’est pas particulièrement fascinant. Mais boudiou ! les retournements de situation ne vous laisseront plus dormir en paix sitôt le premier livre achevé.
Attention toutefois, certains passages des livres sont… sensuels. Il n’y en a pas tant que ça, mais toutefois, évitez d’offrir ça à votre neveu pour son excellent bulletin de 6e. Qui plus est, le niveau de finesse politique de l’histoire requiert un minimum de maturité intellectuelle. On n’y croise au fil des pages que peu d’agneaux. Même parmi ceux à qui on s’attache. Donnez ça à votre neveu étudiant en première année de faculté d’Histoire, au niveau de l’âge c’est nettement plus adapté et en plus il aura largement le temps de lire la série et de payer ses études en travaillant au fast-food du coin… Par contre oubliez pour votre nièce en faculté de droit ou votre petit-cousin en première année de médecine.

Conclusion

Vous voulez vous venger de tous ces enf***** qui ne font qu’en parler en soirée ? Lisez-les. Vous avez un ami qui s’est retrouvé avec plein de temps disponible et un trou béant dans l’emploi du temps, suite à une opération de l’appendicite ? Offrez-lui. Vous avez un neveu, une nièce qui  ne sait que faire de son temps libre ? Offrez-lui. Vous voulez lire une histoire palpitante aux multiples et inattendus rebondissements qui ne se termine pas en moins de deux semaines ? Lisez-les. Vous aimez les séries américaines voire vous aimez la série américaine « Le Trône de Fer » ? Courez chez votre libraire !

Camarades, la lutte continue ! Hier encore, les amateurs de séries américaines narguaient le peuple en spoilant Dr House ou  Scrubs ! Laisserons-nous ces mêmes infâmes suppôts de Sitoire (le Dieu de l’humiliation) continuer encore longtemps à ce rythme ? Je dis « NON » ! Mettons-nous tous à lire Le Trône de Fer et baladons-nous en spoilant avec un mégaphone la série télévisée issue de la série de livres au sortir des écoles, collèges, lycées, écoles supérieures, prépas, facultés et entreprises ! Il faut que le spoil change de camp !

Publicités